esprit yoga logo


 

Temps de lecture : 3 minutes (538 mots)

Tatouages : le yoga dans la peau

De nombreux yogis arborent des tatouages inspirés par leur pratique. Ces motifs portent une symbolique forte et sont voués à orner un corps devenu temple. 

Par Julien Levy

photo-1474644827279-5e070d598f57.jpeg

Si l'esthétique a son importance, la signification du motif, sa symbolique et son lien avec le chemin de vie en revêtent bien plus encore. Comme l'écrit Elise Müller, « au sein de chaque tatouage se dessinent un texte, un prétexte et un contexte. Choisir un motif uniquement parce qu’il nous semble beau expose au risque du regret. La profondeur du sens est pri- mordiale ». C'est pourquoi le passage à l'acte des yogis est en général mûrement réfléchi et découle d'une démarche pleine de sens. 

Le tatouage n'est aujourd'hui plus associé à la marginalité. Il séduit la plupart des milieux et parait s'être banalisé. Il est investi comme un signe d'embellissement du corps, comme une signature de son identité, une expression et une acceptation de soi, une affirmation de ses valeurs. C'est peut-être une explication de l'engouement de la communauté yogique à arborer un ou plusieurs tatouages. 

Dans le monde du yoga, le tatouage peut être vu comme un paradoxe. Pour certains pratiquants, le corps est un véhicule sacré qui ne devrait pas être entaché. La pureté (sau- cha) et la non-violence (ahimsa) peuvent en effet sembler incompatibles avec le tatouage, qui implique de s’inoculer un corps étranger et de vivre un moment douloureux. A ce sujet, Samuel Ganes rappelle que « la vie est souffrance, il n'y a pas de lumière sans obscurité. La douleur peut faire partie du processus de libération ». 

Pour d'autres, la peau représente une toile vierge où exposer l'art de leur vie en yoga à travers des tatouages. Le tatouage ressemble ainsi à une expérience existentielle, une quête du sacré. En Asie, les tatouages possèdent une aura sacrée et remplissent le rôle de talisman. 

« Ma démarche est spirituelle », nous confie Duncan Wong, yogi internationalement reconnu, basé au Japon. Le créateur d'un style de yoga dynamique qui fusionne avec les arts martiaux poursuit : « Je voulais ressentir dans mon chakra du cœur l'expression pure du pouvoir du yoga. A mes yeux, le symbole Omsymbolise cela. C'est pourquoi je me le suis fait tatouer. 

Les tatouages marquent également un chemin d'acceptation. « Mes tatouages sont une autre manière de m’approprier mon corps, de l’habiter. Je n’ai commencé qu’en étant claire avec moi-même et enfin un peu à l’aise dans cette enveloppe corporelle avec laquelle je me suis battue pendant des années », écrit Laure Dasinières, pratiquante de yoga et porteuse d'encres, sur son blog. 

« Le yoga et la maturité m'ont aidée à trouver la confiance d'accepter le regard des autres et de passer à l'acte il y a six ans », raconte Paula Rebert, adepte du yoga depuis dix ans. « Mes tatouages sont un moyen de laisser une trace indélébile du lien éternel avec ma famille et le yoga. Ils n'expriment rien pour l'extérieur ». C'est le cas de toutes les personnes rencontrées pour cet article : dévoilée sur la peau, la marque n'en demeure pas moins très intime…

 

Inspiré de l'article de Julien Levy du numéro 44 du magazine Esprit Yoga.  

Apprendre à dompter sa colère
Au fil de l’eau : le Yoga - Stand Up Paddle (SUP)
get('text_top_button', JText::_('DEFAULT_GOTO_TOP_TEXT'))*/?>
get('text_bottom_button', JText::_('DEFAULT_GOTO_BOTTOM'))*/?>

 

Rédaction


redaction@esprityoga.fr

 

 

 

Courrier des lecteurs


info@esprityoga.fr

 

Régie Publicitaire


contact@wellnessregiecom.fr
07 86 22 64 81

KIT MEDIA 2018 à télécharger

 

 

Abonnements


esprityoga@abopress.fr

03 88 66 26 19

Recevez la newsletter d'Esprit Yoga