L’enfant apprend en s’amusant et cet aspect ludique est tout à fait naturel à l’apprentissage car l’enfant joue pour se développer et interagir.

Par Marie Thoris

Micheline Flack, enseignante et fondatrice du RYE (Recherche sur le Yoga dans l’Education) établit une distinction entre le jeu non réglé, un jeu spontané, joyeux, sans règle et sans but. Et le jeu réglé qui permet un apprentissage, mais ce, sans s’empêcher d’être joyeux, condition d’ailleurs sine qua non de l’apprentissage. La première règle du jeu est simple : pas d’apprentissage sans détente même si des règles sont nécessaires pour que le jeu puisse porter ses fruits.

Pratiquer le yoga avec détachement

Certains d’entre nous ont probablement déjà observé une tension dans l’approche de certaines postures. Parfois parce qu’elles sont difficiles, inhabituelles, et qu’elles semblent même impossibles à réaliser… « Même pas la peine, je n’y arriverai pas » ou « ce n’est pas pour moi » nous dicte parfois une petite voix. « Pour appréhender une posture de yoga comme un jeu il faut être dans le détachement. Cela sous-entend que l’on n’a rien à prouver : ni à soi-même, ni aux autres » constate Christophe Millet, fondateur de l’école du souffle à La Rochelle. Ainsi, la pratique des postures, avec tout le sérieux que toute discipline requiert peut s’aborder avec cet esprit de jeu, si l’on s’accorde à ne rien exiger de soi. Autant de possibilités de s’explorer, se découvrir, en rentrant en dialogue avec son corps.

Lila, le jeu cosmique

Si l’on se réfère à la tradition védique, la vie humaine est un jeu cosmique, une histoire d’amour et de joie sans cesse renouvelée. En sanskrit, cette conception yogique de la vie porte le nom poétique de Lila. Il s’agit d’une attitude ; une façon d’être au monde qui désigne un état intérieur libre, enjoué pourrait-on dire, à la fois énergique vécu dans la spontanéité. Une conception très éloignée de notre état mental occidental qui cherche toujours un but et un résultat à l’action. Ceci peut donc orienter quand nous prenons une posture de yoga : on ne « fait » plus une posture, on la devient, qu’elle que soit sa ressemblance avec la posture idéalement finalisée dans les magazines. Et dans cet espace ouvert, sans but pourra se révéler ce dont nous n’avons pas idée.

Retrouvez l’intégralité de notre dossier sur l’âme et l’esprit dans Esprit Yoga n°35.

Sur le même sujet

Rendez-vous dans notre boutique,Et abonnez vous !

Actualités
En kiosque
Newsletter
Suivez-nous