Le numéro de janvier-février est actuellement disponible !
Le numéro de janvier-février est actuellement disponible !

Pratique du Yoga

La salutation au soleil, une pratique bénéfique pour le cœur

La salutation au soleil est un exercice de base complet et indispensable en yoga. Il s’avère bénéfique non seulement pour entretenir la forme et la bonne santé de l’organisme mais aussi dans les cas de troubles anxio-dépressifs, ostéo-articulaires ou cardiaques.

Par Lionel Coudron

Grâce à ses enchainements dynamiques, les salutations au soleil et leur différentes variantes permettent de renforcer la souplesse et la tonicité musculaire. Tous les muscles du corps sont à tour de rôle tonifiés et étirés. Aucun n’est oublié, des orteils aux cervicales. De même, toutes les articulations sont concernées, le rachis, les épaules, les hanches, les coudes, les genoux, les poignets, les chevilles, les doigts, les orteils. Le fait de contracter et étirer les muscles permet de piéger les tensions, crispations, blocages musculaires en contractant au maximum chacun des muscles, puis de les dissiper.

Les contractions et les étirements répétés plusieurs fois entraînent une relaxation maximale de manière réflexe car après une contraction intense le muscle se relâche automatiquement. On obtient alors une détente complète. On arrive très rapidement à éliminer les sensations corporelles désagréables : fatigue, tensions, raideurs, crispations, serrements, blocages, nœuds, ce qui rend les salutations une excellente solution dans tous les troubles émotionnels et anxio-dépressifs. Les salutations sont aussi une pratique tout spécialement recommandée pour développer l’endurance cardio-vasculaire et pour améliorer la cohérence cardiaque.

Développer l’endurance cardio-respiratoire

Lorsque vous enchaînez plusieurs salutations de suite, vous renforcez votre endurance cardio-respiratoire. Vous développez l’ensemble de vos capacités musculaires, ce qui se traduit par une augmentation de la fabrication d’énergie et par une amélioration de la vascularisation des tissus. Le nombre de cellules musculaires augmente aussi. En enchaînant les salutations, vous luttez contre le pire des fléaux de notre époque, le déconditionnement à l’effort, couramment appelé sédentarité.

Pendant la pratique des salutations, la stimulation du réseau capillaire et l’amélioration du débit sanguin, à la fois artériel et veineux, renforcent la vascularisation de l’organisme. L’un des avantages essentiels de la pratique des salutations est d’améliorer l’élasticité des vaisseaux, phénomène qu’on appelle compliance. C’est très important, pour un bon fonctionnement cardiovasculaire. Dans la salutation au soleil, il y a également un effort musculaire accru. Pour fournir à l’organisme cette énergie, il faut lui apporter davantage d’oxygène et éliminer davantage de dioxyde de carbone. Cela se fait en accélérant le rythme cardiaque et en augmentant la fréquence respiratoire. Il y a en cela un réel bénéfice pour le cœur qui, avec une pratique régulière des salutations, va pouvoir améliorer sa contractilité et sa capacité à baisser sa fréquence (c’est-à-dire à s’économiser). Et tout cela en devenant plus efficace. Avec à la clé, de surcroît, une baisse de la tension artérielle.

Pendant les enchaînements, la ventilation pulmonaire augmente pour amplifier les échanges gazeux au niveau des poumons et des alvéoles. L’organisme améliore sa capacité à extraire l’oxygène et à s’en servir pour « alimenter » les muscles, ce qui se traduit par une plus grande capacité à fournir un effort prolongé dans le temps. Ainsi, l’endurance de l’organisme se développe. Cette capacité peut être améliorée de 30 % avec un entraînement régulier, ce qui est un élément fondamental pour la bonne santé générale de l’organisme. Si bien qu’une pratique régulière de salutations au soleil, pendant 20 à 30 minutes, remplace avantageusement la pratique d’autres sports d’endurance comme le vélo, la course ou la natation.

La cohérence cardiaque

La cohérence cardiaque, appelée aussi Variabilité Instantanée de la Fréquence Cardiaque, est le meilleur marqueur du bon fonctionnement du système neuro-végétatif et tout particulièrement du système parasympathique. Allons un peu plus loin pour comprendre.

Le cœur bat à une certaine fréquence, en moyenne de 70 battements par minute au repos. Cette fréquence augmente avec l’effort, par exemple quand vous effectuez des salutations. Mais en réalité, cette fréquence cardiaque n’est pas toujours identique, elle augmente et diminue en permanence. Si vous avez 70 battements par minute maintenant, la seconde suivante vous en aurez 71, puis deux secondes plus tard 71, puis dans trois secondes 72, puis dans quatre secondes 72, pour revenir en suite à 71, puis à 70, et enfin à 68, avant de remonter à nouveau. Le cœur accélère et ralentit de façon progressive. Dans ce cas, la variabilité des battements dessine une courbe en « S », ou sinusoïdale. Quand la variation instantanée de la fréquence cardiaque suit cette courbe, on dit qu’elle est cohérente.

Or une bonne cohérence cardiaque permet d’entretenir et d’améliorer la « tonicité » du système parasympathique. Dans les salutations, quand vous parvenez à avoir des inspirations et des expirations de même longueur, sans vous essouffler, vous améliorez la cohérence cardiaque. Bref, plus la variabilité instantanée de la fréquence cardiaque est cohérente, plus vos systèmes cardiovasculaire et neurovégétatif sont en bonne santé et plus votre espérance de vie est longue !

L’article est disponible dans le Hors-Série spécial Salutations

Sur le même sujet

Rendez-vous dans notre boutique,Et abonnez vous !

Diapositive précédente
Diapositive suivante
Actualités
En kiosque
Newsletter
Votre abonnement n'a pas pu être enregistré. Veuillez réessayer.
Votre abonnement a réussi.
Suivez-nous